Créer une spirale de développement positif : comment faire ?

Temps de lecture : 1 min 30

Savez-vous ce qu’est un pourriciel ou malware? C’est un logiciel commercial malveillant. Il s’installe à votre insu, dans votre ordinateur pour le faire dysfonctionner et qu’ensuite vous soyez dans l’obligation de consommer un produit spécifique, qui bien sûr le dépannera.

La psychologie a souvent utilisé la métaphore de l’ordinateur pour parler du mental. Et c’est ce que je m’apprête à faire, une fois encore, pour vous parler de l’impuissance apprise (learned helplessness).

L’impuissance apprise c’est un espèce de programme interne qui nous renforce le message que, face à des situations de vie sur lesquelles on ne peut pas avoir le contrôle, nous n’avons pas les capacités de surmonter l’infortune, le malheur, le destin ! On pourrait dire que c’est une version totalement résignée et pessimiste du Karma en quelque sorte.

Vue de loin, ce programme d’Impuissance Apprise ressemble comme deux gouttes d’eau à de l’anxiété, du pessimisme ou de la dépression. Pourtant il n’en est rien : il s’agit simplement de l’exécution d’un modèle qui s’est vu renforcé au fil des expériences de vie.

L’un des premiers pourriciels que j’ai pu constater chez moi était qu’il n’y a pas de succès facile. Si c’est facile, c’est que ce n’est pas un succès et qu’il n’y pas de mérite ! Pour vaincre ce pourriciel-là, il a fallu que change d’optique et que je réalise qu’avant d’arriver à faire les choses facilement toute une stratégie de pensée globale, tout un inventaire des différentes étapes pour arriver au  succès, toute une lucidité avait été nécessaire à être conçue, mûrit et travaillée. Et ce n’est pas parce qu’on a pas suer sang et eau pour arriver à la victoire, ce n’est pas parce que l’on s’est amusé et divertit en chemin,  que la victoire est moins belle. J’ai appris que l’on pouvait faire les choses avec aisance et en tirer de la fièreté par-dessus le marché !

Percevez-vous un scénario pourriciel qui gâche votre plaisir au quotidien ?

Que vous a-t-on appris qu’il serait bon de désapprendre pour reprendre votre puissance personnelle ?

Cette Impuissance Apprise se décode facilement si l’on prête attention à cette petite voix dans notre tête qui nous souffle tout un tas de trucs qui vont : de la recommandation à la critique infondée.

Lui donner un micro, l’écouter, la prendre en considération, dialoguer avec elle, la mettre en image, lui faire une place en séance, la consulter régulièrement, sont autant d’exercices que j’utilise au quotidien pour identifier l’Impuissance Apprise et lui proposer, si elle le souhaite, de se transformer en ressource positive.

Que diriez-vous de devenir l’expert/artisan de votre propre vie ?

Si le sujet vous intéresse, retrouvez-nous sur les réseaux sociaux pour cette rentrée afin de déterminer qui, de la thérapie ou du coaching, répondra le mieux à vos attentes.

Partager

Une nouvelle étude montre comment la gratitude change notre cerveau

On sait tous que prendre soin de sa santé passe par une bonne hygiène alimentaire et la pratique régulière d’une activité sportive. Et figurez-vous qu’il en va de même pour notre santé mentale. Certains me diront: « oh la la, ma bonne dame, je vous arrête tout de suite, la santé mentale c’est compliqué ». Et bien sachez tout de même qu’une récente étude a montré que le bonheur était directement lié à notre faculté à être reconnaissant.

Une recherche récente mené par un chercheur d’Harvard et l’écrivain Shawn Achor, montre qu’une habitude aussi simple qu’écrire chaque soir 3 événements pour lesquels vous vous sentez reconnaissant, pendant 21 jours consécutifs, augmente significativement votre niveau de bonheur pour une durée de 6 mois. Avouez quand même que le jeu en vaut la chandelle!

Mais comment donc, le simple fait de changer de perspective sur la vie peut-il avoir un effet si résolument positif sur notre ressenti général ?

Une étude datant de 2016, menée par l’université d’Indiana a été réalisée sur 43 patients souffrant de dépression. La moitié d’entre eux ont participé à l’exercice simple d’écrire des lettres de remerciements à leurs proches sur une base quotidienne, durant 2 semaines. Les résultats des imagerie cérébrales avant/après ont montré que la matière grise du groupe ayant pratiqué régulièrement leur faculté de gratitude avait retrouvé une meilleure fontionnalité. Mieux encore, les participants au programme de gratitude ont rapporté avoir perçu les bénéfices de cet exercice sur un plus long terme, portant ainsi les scientifiques à conclure que la faculté d’être reconnaissant des bienfaits présents au quotidien serait comme un muscle qui ne demande qu’à être travaillé. Le plus on la pratique, le plus elle se manifeste sans effort, comme une seconde nature.

Les bienfaits d’une pratique conscientisée de la gratitude sont nombreux et variés:

  • augmentation de la patience
  • communication positive entrainant un meilleur relationnel
  • optimisation de la gestion de conflit
  • meilleur sommeil
  • augmentation de la volonté
  • et enfin mon préféré, bien évidement, une augmentation des capacités de résilience

En bref, cultiver la gratitude permet de juguler les tendances au pessimisme et défaitisme. Cette attitude contribue pleinement et quotidiennement au bonheur, alors n’hésitez pas à laisser tomber les comptes de temps en temps et faites-vous plaisir en appréciant la joie de la simplicité.

Lanterne coaching – « L’âme du diamant, c’est la lumière. » Joseph Joubert

Partager